L’art de s’inventer soi-même

For most of us, the “I” is positional (“you” are here and “I” am here), a place in time and space, a point of view that accumulates all the experiences and points past views. Does this “I” mean a substantial entity within our body, or is it located in our minds, our families, our job titles, our Facebook profiles, our bank accounts: these pitfalls that help us make sense and understand the people we believe to be.

We “come” to this identity most often inadvertently. In absolute terms, it is constructed from a series of decisions we made in response to what we felt or perceived (consciously or not) as a failure to do something or to be something. When these “apparent” failures arise, we make decisions about how to compensate, respond and adapt to them. The effect of these past decisions on what we have become is relatively unknown. Whether one or 10 or even 40 years later, we always keep what we have identified, concealing this access to ourselves and leaving us no way to be in harmony with what is happening. But to leave our identity n ‘

The idea that another idea of ​​oneself exists can be disconcerting and debilitating. Putting aside the things that gave us an “identity,” we “realize that this so-called self is as arbitrary as our name. It’s like standing over an abyss, recognizing that this “I” we know is not something absolute. But it is with this recognition that the transformation takes place which enables us to invent as we go along. This revelation of ourselves occurs in a profound way that can alter the meaning of being human.

Traitement Précoce de la Cardiopathie Congénitale

Par Asmita Kothari

Le Dr Swapneel Karne, un chirurgien cardiothoracique, a rencontré quelques enfants gravement malades qu’il ne pouvait pas opérer en raison d'un diagnostic tardif alors qu'il poursuivait sa formation en chirurgie cardiaque en Inde. S'il les avait vus à un stade précoce de la maladie, il aurait pu les guérir complètement, ce qui leur aurait permis de mener une vie normale. Le Dr Swapneel a également remarqué que, outre le sujet de la sensibilisation à la santé, les contraintes financières ont joué un rôle essentiel dans l'arrivée tardive de ces patients. Il pourrait faire une réelle différence dans la vie et la survie de ces enfants s'il pouvait intervenir plus tôt.

« J'ai rêvé de traiter ces enfants souffrant d'une cardiopathie congénitale en étant rémunéré à la hauteur de ce que leurs parents pouvaient se permettre de payer ou même gratuitement lorsque cela s'avère nécessaire », explique le Dr Karne.

Il y a environ trois ans, à ses débuts, il avait visité le projet Lok Biradari à Hemalkasa, dirigé par le docteur Prakash Amte et sa famille. Cela a commencé à très petite échelle, mais chaque année il traitait quelques enfants malades gratuitement à l'hôpital Deenanath Mangeshkar dans la ville de Pune, en Inde.

Après avoir participé au programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum, le Dr Swapneel a eu envie de passer à la vitesse supérieure, car il souhaitait que tous les enfants puissent être traités sans que l’argent soit un problème. Il traite maintenant environ 8 à 10 enfants chaque mois gratuitement. Il souhaite faire grandir ce projet sans l’aide de personne afin que tous ces cœurs atteints de cardiopathie congénitales continuent de battre.

Landmark Forum: Le projet Live Again permet aux patients atteints du cancer de partager leurs histoires et de changer les choses

Le spécialiste du cancer Kien Vuu a créé un projet dans le cadre du programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum qui dépasse ses objectifs professionnels consistant à sauver des vies. Avec « Live Again », Vuu a créé un espace où toutes les personnes affectées par le cancer d’une manière ou d’une autre peuvent partager leurs histoires, et pour citer Live Again, « explorer ce que cela signifie d’être un être humain, et de transmettre un héritage ».

Le site de Live Again présente des dizaines d’histoires et de vidéos écrites par les personnes touchées. Le site crée également des opportunités pour laisser des héritages concrets grâce au financement participatif du Live Again Fund. Le projet a attiré l’attention de ABC7 News à Los Angeles, dont vous pouvez voir l’émission ci-dessous. Visitez le site Web Live Again pour contribuer.

Landmark Forum: Une initiative qui invite le brossage des dents à l’école

La dentiste Jenny Citrin a imaginé une approche originale pour réduire le taux élevé de caries et autres problèmes dentaires des enfants de maternelle de sa région : inviter le brossage de dents à l’école. Son projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme d’expression de soi et de leadership de Landmark Forum, consiste à travailler avec l’école élémentaire de Brayton, dans le nord-ouest du Massachusetts, où les administrateurs ont accepté que les enfants se brossent les dents deux minutes par jour à l’école. Financé par des fonds privés, ce projet fournit les brosses à dents et le dentifrice, et une application qui décompte les deux minutes sur une musique entraînante.

Pour en savoir plus, lisez l’intégralité de l’histoire sur iBerkshires.

Landmark Forum : Ateliers de gestion du stress pour la police de Bombay

Par Asmita Kothari

Mme Aditi Govitrikar, une mannequin, actrice et médecin indienne, a lancé un atelier de gestion du stress destiné à la police et appelé « Nishwaas » à Bombay, en Inde, dans le cadre de son projet du programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum. Govitrikar, qui a été élue Miss Monde en 2001, a pensé à la police quand on lui a demandé de monter un projet communautaire dans le cadre du programme. Elle avait constaté que les agents de police étaient très stressés en raison de leurs heures de travail irrégulières et du fait qu’ils ne prenaient pas de vacances pendant les festivals, etc. Bien que ce soit quelque chose qui ne puisse pas être changé directement, il est possible de leur donner des stratégies d’adaptation pour gérer le stress causé par ces circonstances.

Elle a pris l’initiative et a commencé son atelier avec la police de Bombay, des agents de base aux officiers supérieurs. Elle n’a heureusement rencontré aucune difficulté et a l’intention de poursuivre ses ateliers dans le futur.

Il est important de donner de son temps à la communauté pour s’épanouir en tant que personne.

Interrogée sur ce que le projet avait accompli, elle a évoqué plusieurs résultats :

« Je dirais que c’est un double résultat : d’un point de vue personnel, j’ai pris confiance en moi, en réalisant que j’avais la capacité d’organiser des ateliers à ce niveau. J’ai créé cinq leaders et c’est aussi très gratifiant. Deuxièmement, et plus important encore, cela a bénéficié à la police. Selon les retours que j’ai, la plupart d’entre eux ont incorporé dans leur quotidien des moyens et des méthodes qui ont été partagés avec eux pendant l’atelier, et les niveaux de stress ont baissé. »

Selon elle, Landmark Forum a été la clé. Elle accorde tout le mérite à son coach de Landmark Forum M. Aunshul et à ses conseils. Sans Landmark, elle n’aurait jamais pensé à réaliser cet incroyable projet. Elle a également appris qu’« il est important de donner de son temps à la communauté pour s’épanouir en tant que personne. »