Landmark Forum: Sauver les Tigres

Par Asmi Kothari

Manish Chandumal Jeswani pratique le droit pénal et s’occupe des dossiers du Département des forêts. Il a lancé un projet communautaire intitulé Save Tiger Save Life Signature Campaign. Ce projet a été conçu pour sauver les tigres avec la participation active des enfants. M. Jeswani a lancé cette campagne dans la région de Vidarbha en Inde pour demander l’augmentation de la peine pour violation de la loi qui interdit de tuer les tigres, et de passer de 7 ans d’emprisonnement à la réclusion à perpétuité. Cette idée lui est venue lors de sa première journée de travail dans le cadre du programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum le 11 novembre 2016.

Il s’occupait d’un cas de braconnage de tigre dans lequel la cour avait condamné les braconniers à 3 ans d’emprisonnement. Mais il n’était pas satisfait de cette peine car la perte d’un seul tigre affecte gravement l’écosystème. Il a commencé son projet en éduquant les enfants et en les sensibilisant au rôle et à l’importance des tigres dans notre écosystème. L’objectif de la campagne de signature était de recevoir 500 000 signatures d’élèves d’école primaire et de collège. Les participants à ce projet comprennent Mahendra Tardeja, Mukesh Chaudhary, Rajendra Gaigole, Yadav Tarte, Shahid Khan et Akash Mihani.

La tâche la plus difficile pour M. Jeswani fut de sortir de sa zone de confort et de prendre une action déraisonnable. La chose la plus importante accomplie dans le cadre de ce projet fut que le Gouvernement de l’État a transmis la proposition au Gouvernement Central afin qu’il modifie la loi sur la protection de la faune de 1972 et lui a suggéré d’augmenter la peine pour le braconnage des tigres à la réclusion à perpétuité. M. Jeswani a connu une autre victoire lorsqu’il a été reconnu comme un écologiste et un conservateur de la faune sauvage. Son nom a été suggéré par le Département des forêts pour le poste de Gardien Honorifique de la faune sauvage.

Il compte bien travailler d’arrache pied pour l’avenir des tigres et s’engage à ce que les enfants du pays reconnaissent leur importance. Enfin, il accorde le mérite de son succès au programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum et à son chef de programme, Chandan Motwani.

Il a déclaré « Ce n’est qu’en raison de la formation dispensée dans le PESL que je suis sorti de ma zone de confort et que j’ai travaillé avec intégrité. Le projet a battu de l’aile à plusieurs reprises, mais j’ai toujours su rebondir et transformer ces défaites en succès ! La contribution des coaches et des participants a été remarquable. Les mentions dans les médias, le documentaire du projet communautaire et la diffusion du projet sur les plateformes de réseaux sociaux ont été possibles grâce à la formation. Je ne remercierai jamais assez Landmark Forum et M. Chandan Motwani pour ce qu’ils m’ont donné. »

Landmark Forum : Ateliers de gestion du stress pour la police de Bombay

Par Asmita Kothari

Mme Aditi Govitrikar, une mannequin, actrice et médecin indienne, a lancé un atelier de gestion du stress destiné à la police et appelé « Nishwaas » à Bombay, en Inde, dans le cadre de son projet du programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum. Govitrikar, qui a été élue Miss Monde en 2001, a pensé à la police quand on lui a demandé de monter un projet communautaire dans le cadre du programme. Elle avait constaté que les agents de police étaient très stressés en raison de leurs heures de travail irrégulières et du fait qu’ils ne prenaient pas de vacances pendant les festivals, etc. Bien que ce soit quelque chose qui ne puisse pas être changé directement, il est possible de leur donner des stratégies d’adaptation pour gérer le stress causé par ces circonstances.

Elle a pris l’initiative et a commencé son atelier avec la police de Bombay, des agents de base aux officiers supérieurs. Elle n’a heureusement rencontré aucune difficulté et a l’intention de poursuivre ses ateliers dans le futur.

Il est important de donner de son temps à la communauté pour s’épanouir en tant que personne.

Interrogée sur ce que le projet avait accompli, elle a évoqué plusieurs résultats :

« Je dirais que c’est un double résultat : d’un point de vue personnel, j’ai pris confiance en moi, en réalisant que j’avais la capacité d’organiser des ateliers à ce niveau. J’ai créé cinq leaders et c’est aussi très gratifiant. Deuxièmement, et plus important encore, cela a bénéficié à la police. Selon les retours que j’ai, la plupart d’entre eux ont incorporé dans leur quotidien des moyens et des méthodes qui ont été partagés avec eux pendant l’atelier, et les niveaux de stress ont baissé. »

Selon elle, Landmark Forum a été la clé. Elle accorde tout le mérite à son coach de Landmark Forum M. Aunshul et à ses conseils. Sans Landmark, elle n’aurait jamais pensé à réaliser cet incroyable projet. Elle a également appris qu’« il est important de donner de son temps à la communauté pour s’épanouir en tant que personne. »

Landmark Forum: Repas, sourire “Meal with a Smile”

M. Kapil Pathak fait partie de « Meal with a smile », un projet lancé en mai 2015. M. Pathak, avec son ami Praful Shah et le Smiling Group (Groupe Souriant), servent des repas avec le sourire tous les lundis matins à plus d’une centaine de personnes.

M. Pathak a réalisé que les habitants de son quartier avaient besoin de plus de nourritlwure quand il a vu des gens manger du pain rassis trempé dans de l’eau. Ils ont alors installé une table sur un sentier situé à Chembur, en Inde pour servir des plats chauds fraîchement cuisinés à toute personne le souhaitant. Beaucoup d’écoliers, de mendiants, de domestiques ainsi que des personnes malades profitent de leur repas.

Ils travaillent sans aucun dons ni fonds et contribuent eux-mêmes à l’achat de la nourriture. Quelques groupes de Jaipur et de Latur, en Inde, ont lancé des projets similaires après s’être inspirés de « Meal with a smile ». M. Kapil et ses collègues ont récemment distribué l’équivalent de 6 mois de rations à 50 familles de la région du Maharashtra pendant la crise de sécheresse. Lors de leur visite, ils ont également remarqué la pénurie d’eau dans cette zone et se sont donc également occupés de ce problème.

Pour finir, M. Pathak a parlé des diverses avancées qu’il a réalisées suite au  Landmark Forum. Landmark Forum lui a appris à privilégier l’engagement plutôt que l’attachement. Il n’attend plus personne et ne croit plus aux gens qui se donnent simplement bonne figure.

Landmark Forum : Le Festival du Surcyclage fait la promotion et redéfinit les déchets

Par Asmi Kothari
lwn-landmark-selp-project-e1482250918321
M. Harshil Vora souhaitait contribuer à la société après avoir participé au programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum. Il avait tout d’abord pensé à créer une petite série d’ateliers de 2-3 jours dans différentes écoles au sujet du surcyclage des déchets (recyclage qui apporte une valeur ajoutée aux produits). Mais à la fin de la formation, il avait besoin d’un défi pour une plus grande expérience et un plus grand rendement. Les amis et la famille de Harshil l’ont soutenu pendant les deux mois de préparations. Il disposait d’une équipe de base de 30 personnes et d’une équipe de soutien de 100 volontaires pour organiser une énorme compétition. Cette compétition, appelée « Kabaad Ka Jugaad » a eu lieu à Mumbai, en Inde. Une cinquantaine d’écoles et de collèges ont participé à cette compétition et ont très bien été accueillis par un large public.

lwn-selp-project-3L’équipe de Harshil a reçu cela comme une motivation et a proposé un Festival du Surcyclage qui a duré pendant trois jours. Le festival a permis de sensibiliser et de lier divers intérêts au surcyclage. Il contenait divers projets sur différents thèmes, tels que jeux d’arcade, design et architecture, art, instruments en matériaux recyclés, et mode. Le festival comprenait aussi un concours de débat, des sessions de discussion avec des ONG, et un coin où les gens pouvaient essayer de créer quelque chose de nouveau avec des déchets.

lwn-landmark-selp-project-2« Kabaad Ka Jugaad » fut un énorme succès et ils souhaitent maintenant l’exporter dans d’autres villes. Harshil se dit passionné et créatif par nature, et il est convaincu que l’innovation alliée au surcyclage peut conduire à des résultats extrêmement attrayants et divertissants. Les cours Landmark Forum l’ont aidé à acquérir des compétences de leadership et d’organisation qui se sont avérées très utiles. Il a également surmonté ses problèmes de confiance en soi et mentionne qu’il a appris « comment enrôler des gens et travailler avec n’importe qui. » Il s’engage et travaille maintenant avec cet objectif en tête. Son équipe et lui ont l’intention de créer une plate-forme en ligne afin de créer et de vendre des produits revalorisés en collaboration avec le gouvernement. Ils organiseront également des ateliers de surcyclage dans diverses écoles afin de sensibiliser les jeunes générations. Enfin, ils veulent continuer de proposer ces Concours et

Festivals chaque année !

Pour de plus amples informations ou pour des collaborations, visitez www.proinnovate.co (redéfinition des déchets).

Landmark Forum : Le Marathon du Nettoyage d’Ankleshwar

lwn-cleanathon-banner-e1482250724248

lwn-cleanathon-1« Ankleshwar Cleanathon » est un projet créé par une diplômée du Landmark Forum, Mohini Makadia, dans le but de créer un sentiment d’appropriation dans l’esprit des résidents locaux. Elle a vécu à Londres pendant près de six ans, et après son retour en Inde, elle s’est rendu compte que tout le monde jetait ses déchets partout en pointant les autres du doigt. Son idée était d’éduquer les gens à l’importance et aux avantages de la propreté, et elle a été fortement inspirée par la campagne du gouvernement national pour nettoyer l’Inde, « Swacch Bharat Abhiyan ».

lwn-cleanathon-2Avec plus de 1350 participants et neuf gérants, Mohini a dirigé le « Ankleshwar Cleanathon » (Marathon du nettoyage) le 27 novembre 2016 au complexe sportif d’Ankleshwar à Gujrat, en Inde. Ce projet a été divisé en trois parties principales : la sensibilisation, le lancement des opérations de nettoyage et l’installation de l’usine de traitement des déchets. De nombreux enfants de 14 écoles différentes,répartis en quatre équipes ont nettoyé environ 8 kilomètres de route. De nombreuses ONG, l’Association industrielle d’Ankleshwar, des diplômés du Landmark Forum, le Reliance Club, le JCI, des Rotary clubs, ainsi que les autorités gouvernementales, ont participé à ce projet. Cinq équipes des médias de différents journaux et chaînes de télévisons ont couvert l’événement.

Ils ont également dû créer un comité de 50 membres pour gérer la foule. Elle a maintenant l’intention de passer à la vitesse supérieure en installant des poubelles et en mettant en place une un centre de tri des déchets.

lwn-cleanathon-3Enfin, elle a remercié le Landmark Forum et a mentionné que le premier jour du projet, tout cela semblait impossible ! Mais après le programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark, elle a pu surmonter ses doutes et prendre confiance en elle. Elle change maintenant la vie des gens en enseignant l’importance de la propreté.

Landmark Forum : Le Voyage Final

M. Amar Bohra accorde tout le mérite de son projet intitulé « The Final Journey » (Le Voyage Final) au Programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum. Tout a commencé à Mumbai, en Inde, alors qu’il cherchait comment contribuer à la société de manière désintéressée. Il a alors eu l’idée d’incinérer les corps anonymes non réclamés de la ville. Beaucoup de gens de son entourage ont tenté de l’en dissuader car ils étaient de l’avis que le concept de « voyage final » était sans importance et qu’il pourrait aller au devant de problèmes juridiques, mais il ne s’est pas laissé influencé et a poursuivi son projet.

Il a commencé par recevoir quatre corps, puis trois autres plus tard en l’espace d’un mois. Parmi ses défenseurs se trouvaient son entraîneur et chef M. Sudarshan et un groupe de collègues et d’amis. Son associé fut ému par cette noble cause, et l’a beaucoup aidé dans l’organisation des funérailles.

Il travaille maintenant à la création d’une équipe de 10 à 15 membres pour faire avancer ce projet. Il a également mentionné que les formations de Landmark lui ont apporté beaucoup plus que ce qu’il attendait. Il a ainsi récolté des tonnes d’amandes alors qu’il ne s’attendait à en retirer que quelques cacahuètes !

Landmark Forum – Run For Tiranga

run-for-tiranga-1

lwn-tiranga-1M. Mitesh Joshi était d’avis que chaque résident devrait avoir un Tiranga (le drapeau indien) chez lui et devrait être bien informé au sujet du drapeau. Avec quelques-uns de ses amis, Sandeep, Khalid, Vijay, ainsi que son entraîneur, Mitesh a monté un projet nommé « I love my Tiranga », qui s’est ensuite appelé « Run for Tiranga ». Tout a commencé en 2012, quand ils ont distribué 40 000 Tirangas et éduqué les gens au sujet du drapeau. De nombreuses institutions religieuses ont hissé le drapeau et les ont soutenu dans leur cause. Ils ont également reçu des encouragements du Swaminarayan Trust, que l’on retrouve dans le monde entier. Plus tard, plus de 80 000 personnes ont été sensibilisées à l’importance du Tiranga. Ils ont également été mentionnés dans différents médias qui ont relayé leur message avec succès dans tout le pays.

lwn-tiranga-2M. Joshi a également mentionné qu’il s’agissait de changer les choses dans la vie de nombreux Indiens. Son équipe a décidé de s’engager pour cette cause réelle et ils ont été soutenus par de nombreux groupes sociaux, ainsi que par des hommes politiques. Son coéquipier – Khalid, ainsi que 5 autres personnes – ont parcouru 1900 km en courant entre la Porte de l’Inde de Bombay et la Porte de l’Inde de New Delhi et ont remis le drapeau au premier ministre. Les ministres principaux de quatre états différents ont participé aux côtés de M. Narendra Modi.

lwn-tiranga-3Après la course, ils ont réalisé que les Indiens étaient passionnés par leur pays et qu’ils lui expriment gratitude et respect. Pour finir, les membres de l’équipe ont dit que le programme d’Expression de soi et de Leadership de Landmark Forum  a été l’une des plus grandes motivations pour mener à bien ce projet. Ils ont prévu de créer plusieurs courses à travers le pays. Actuellement, ils font un travail de sensibilisation dans l’état du Gujarat, en Inde.