Blake Rockwell, créateur de Special Spectators, récompensé par le CNN Hero Award

Cette semaine, Blake Rockwell, qui a participé au programme d’Expression de Soi et de Leadership en 2002, a reçu le titre de Héros par CNN pour la création de l'organisation à but non lucratif Special Spectators. Special Spectators organise des journées avec accès exclusif VIP aux coulisses d'événements sportifs pour des enfants gravement malades et leurs familles dans tous les États-Unis. Les enfants peuvent ainsi rencontrer les joueurs et les entraîneurs, visiter les lieux où ils s’entraînent et recevoir des remerciements et des encouragements des fans pendant l'événement.

Rockwell a reçu le prix CNN Hero en reconnaissance des effets profonds et positifs que Special Spectators a eu sur des milliers d'enfants et leurs familles, en plus des innombrables spectateurs des événements sportifs qui ont été émus par les visites des Special Spectators.

Au cours du Programme d'Expression de Soi et de Leadership, Rockwell a eu l’occasion d'initier un projet axé sur la communauté, qui est devenu Special Spectators. Lorsque Rockwell a créé Special Spectators, il s'attendait à ce que cet événement n’ait lieu qu’une seule fois. Aujourd’hui, 15 ans plus tard, il est le directeur d'une organisation à but non lucratif porteuse d’espoir qui a changé la vie de beaucoup de gens.

Il a révélé qu'il a été inspiré par la perte d’un membre de sa propre famille : quelques mois avant la naissance de Rockwell, son frère aîné est décédé à l'âge de 10 ans à la suite d'une malformation cardiaque. Plus tard, Rockwell s'est porté volontaire à l'hôpital où son frère avait été soigné. Cette expérience a changé la vie de Rockwell à tout jamais.

Landmark Forum: Lancement d’une Nouvelle Présentation en Ligne

Landmark a récemment annoncé la création et le lancement d’une toute nouvelle vidéo d’introduction interactive en ligne sur le Landmark Forum. Voici le texte de leur annonce :

Landmark a une grande nouvelle à vous annoncer !

Nous avons créé une toute nouvelle vidéo, dynamique et complète pour présenter le Landmark Forum. Elle est disponible en ligne sur notre site web.

Cette vidéo d’introduction interactive est divisée en segments contenant des entretiens avec des personnes interrogées dans la rue, dans des villes du monde entier. Dans ces segments, nous parlons du Landmark Forum et de ses concepts à ces personnes, et nous leur demandons ce qu’elles voudraient savoir, afin d’aider les autres à se faire une meilleure idée du Landmark Forum et de la façon dont il peut changer la vie des gens.

Nous avons ensuite répondu à ces questions de manière détaillée et sincère.

Les sujets abordés dans la nouvelle vidéo d’introduction interactive en ligne répondent à des questions importantes telles que : « Que tirerez-vous du Forum ? », « Quels projets communautaires ont été créés par les participants ? », « Sur quoi se base la formation ? » et « Qu’est-ce que le Landmark Forum? ». Nous mettons également l’accent sur la portée internationale de nos programmes, et montrons les communautés, les pays et les personnes qui s’engagent à nos côtés.

Cette introduction en ligne au Landmark Forum est présentée par deux diplômés Landmark exceptionnels. Elle comprend également des segments avec deux dirigeants du Landmark Forum: le Dr Joseph DiMaggio, vice président de la conception et du développement, et Nancy Zapolski, vice-présidente du programme.

Cette vidéo de présentation interactive en ligne est conçue pour fonctionner sur n’importe quel type d’appareil et pour être facile à suivre par tous.

Cette vidéo d’introduction en ligne est puissante, agréable et captivante. C’est une ressource formidable pour toute personne souhaitant partager des informations sur le Landmark Forum avec ses collègues, sa famille et ses amis.

Vous pouvez découvrir cette vidéo d’introduction interactive en ligne par vous même sur landmarkworldwide.com

La vidéo d’introduction interactive en ligne fournit un excellent aperçu de l’importance et de l’efficacité du Landmark Forum. Elle met en valeur le merveilleux travail que les diplômés Landmark ont ​​réalisé, et constitue une source d’informations parfaite pour les personnes souhait faire connaître le Landmark Forum.

V Dream Ouvre le Dialogue sur la Carrière

V Dream, un projet lancé par M. Rahul Goswami, encourage les parents et les enfants à discuter de la future carrière de ces derniers. « V dream » aide les étudiants à se concentrer et à préparer leur avenir. Cela leur permet également d’atteindre des objectifs spécifiques en matière de carrière et de finances.

M. Goswami a observé que faire un choix de carrière peut être un processus difficile pour les jeunes, en particulier de nos jours, car il existe de nombreuses voies différentes qui débouchent sur une multitude de métiers. Les parents et les enfants peuvent avoir des objectifs et des attentes différents, et ces différences d'opinion peuvent être source de conflit dans la famille.

Dans sa propre vie, M. Goswami a eu un avis divergent de celui de son père en ce qui concernait sa carrière et ses attentes futures. Il leur a fallu beaucoup de temps et de ressources pour arriver à une vision commune. Dans le cadre du programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark, Rahul a lancé ce projet pour permettre aux enfants d’étudier leurs options de carrière et d’en discuter sainement avec leurs parents.

L’équipe de ce projet a ainsi pu réaliser 75 rêves jusqu'à présent. De nombreux élèves et leurs parents se sont réunis et ont participé à des discussions avec des institutions d’orientation talentueuses telles que Disha, Jagriti, MK Films, R.K Films, Zorba Dance Academy et l'équipe «V dream». Ils se sont également heurtés à de nombreux défis alors qu’ils essayaient d'éliminer les peurs dans l'esprit des enfants et de les aider à s'ouvrir auprès des conseillers au sujet de leurs rêves.

Rahul salue les programmes de Landmark et du Landmark Forum: « J'étais un champion et le PDG de mon organisation. Landmark Forum m'a aidé à devenir un intervenant communautaire. Je contribue maintenant à la communauté et j’ai des discussions avec les gens sur la façon de changer les choses. Je suis une cause et plus seulement une personne de pouvoir. Je peux voir une transformation se produire en moi et autour de moi. »

Exceptional Artists Donne des Moyens de s’Exprimer aux Artistes avec des Besoins Spécifiques dans la Région de New York

La diplômée du Landmark Forum, Kristy Sundjaja, a créé un événement de lancement pour la Fondation Exceptional Artists, pour faire participer des artistes ayant des besoins particuliers de la région de New York à une journée spéciale à Camp Anchor, à Lido, New York, le 27 août. Le but de la journée est, selon l'organisation, de « méditer, collaborer et célébrer avec des artistes exceptionnels, dans cette extraordinaire expérience artistique immersive ».

La mission de la fondation est de donner les moyens de s’exprimer à des artistes ayant un handicap mental en sensibilisant les gens à leurs talents, en encourageant leur indépendance et en permettant à une nouvelle génération d'artistes d'avoir accès à des programmes d'éducation artistique, thérapeutiques et pédagogiques. Regardez la vidéo ci-dessous pour en savoir plus sur l'événement de lancement.

L'événement inaugural, baptisé « Exceptional Artists Exceptional Summer Art Experience », sera renouvelé une fois par mois. La fondation recrute différents artistes et éducateurs pour diriger les activités artistiques, ainsi que des bénévoles pour aider le jour de l'événement. Pour en savoir plus, visitez le site d’Exceptional Artists, envoyez un e-mail à info@exceptionalartists.org ou faites un don ici.

Boards for the Barrio

Le projet de Ben Dixon, créé lors de sa participation au programme d’expression de soi et de leadership de Landmark Forum, fut un événement au skatepark Cesar Chavez. Les gens pouvaient y échanger leur vieille planche de skate contre une nouvelle, et les enfants qui n'avaient pas de skateboard du tout pouvaient en recevoir un gratuitement. Au total, grâce à cet événement et au soutien d’entreprises locales comme Cowtown Skateboards et DC Shoes, plus de 100 jeunes ont reçu un skateboard ou ont fait remettre leur ancien en état. Regardez la vidéo ci-dessous.

L’Afrique du Sud s’apprête à accueillir son 50ème Forum Landmark

Le premier Landmark Forum d’Afrique du Sud a eu lieu il y a 20 ans. À ce jour, plus de 7500 Sud-Africains ont participé au Landmark Forum et un ensemble complet de programmes Landmark y a été offert. David Ure a dirigé le premier Landmark Forum en 1997 pendant la présidence de Nelson Mandela dans les années suivant la fin de l'apartheid. 20 ans et 49 forums Landmark plus tard, David récidivera les 25, 26, 28 et 29.

Certains diplômés d'Afrique du Sud ont été projetés sur la scène mondiale dans de nombreux domaines, notamment les arts et les arts du spectacle. Les personnes qui ont mis en place des programmes Landmark Forum en Afrique du Sud ont changé la vie de toutes sortes de personnes, y compris des enseignants, des étudiants, des propriétaires d'entreprises, des cadres, des gens des gouvernements locaux et des ONG, le secteur de la santé, l'industrie du bâtiment, l'industrie immobilière, la société civique et les leaders religieux. Les diplômés Landmark Forum du pays considèrent que les programmes jouent un rôle clé en facilitant la transformation sociale et économique du pays. Récemment, un groupe de comiques sud-africains ayant participé au Landmark Forum a créé un spectacle dans le cadre d'un programme visant à faciliter la participation au Landmark Forum des personnes issues de communautés défavorisées.

La vidéo ci-dessous a été créée par des personnes de la communauté des diplômés Landmark d’Afrique du Sud. Prenez quelques minutes pour la regarder et vous laisser inspirer par ce travail d'amour.

Comment reconnaître les signes d’un épuisement au travail

Le leader du Landmark Forum Josselyn Herman Saccio a récemment été interviewé sur KCTV5 au sujet de l'épuisement professionnel, que l’on appelle également « burnout ». Cet extrait est destiné à vous aider à reconnaître les signes de l’épuisement professionnel et à savoir ce que vous pouvez faire pour y remédier.

PRÉSENTATRICE : Soyons francs, l’épuisement professionnel est bien réel et il ne met pas toujours des années à se produire. L'experte en communication, Josselyn Herman Saccio, est ici avec nous avec quelques conseils pour reconnaître les symptômes. Cela ne prend donc pas forcément des années avant d’arriver ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Cela peut arriver vraiment rapidement au travail. Si vous vous demandez si vous êtes en train de faire un burnout, les symptômes principaux sont que vous passez votre temps à vous plaindre, vous vous livrez à des commérages et vous n'aimez pas être en compagnie de vos collègues. Vous pouvez appréhender d’aller au travail, ou vous pouvez arriver en retard de manière chronique.

PRÉSENTATRICE : Oh, ça c'est le pire. JOSSELYN HERMAN SACCIO : Vous vous sentez éreinté, quel que soit votre
nombre d’heures de sommeil. Vous vous sentez bloqué, piégé, et un autre symptôme est vous commencez à mentir, et ne travaillez pas au maximum de vos capacités.

PRÉSENTATRICE : Intéressant, mentir à propos de quoi ? Y a t-il des choses en particulier, ou est-ce plutôt général ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Vous pouvez mentir sur comment vous vous sentez au travail. Vous pouvez mentir en disant que certaines choses ont été faites, alors que ce n’est pas le cas. Mais les symptômes ne sont pas ce qu’il y a de plus important. La vraie question est de savoir quelle est la source et quelle est la solution.

PRÉSENTATRICE : Alors, quelle est la solution ? Que peut-on faire ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Eh bien, ce que nous avons trouvé chez Landmark… Nous avons travaillé avec près de 2,5 millions de personnes sur la qualité et l'efficacité de leur vie, ce qui a beaucoup à voir avec le travail. On passe beaucoup de temps au travail.

PRÉSENTATRICE : Bien sûr.

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Donc, nous avons identifié trois sources d'épuisement professionnel. La première est que vous n'êtes pas connecté à ce qui compte vraiment pour vous. Donc, la solution est de vous reconnecter à ce qui compte vraiment pour vous.

Cela paraît simple : les questions à se poser sont, que tirez-vous de ce travail et qui ne serait pas possible si vous ne l'aviez pas ? Ou qu’est ce que l’accomplissement de ce travail apporte quelque chose à d’autres personnes, qu’elles ne seraient pas en mesure d’avoir si vous… cela peut être quelque chose de simple comme « Cela me permet de partir en vacances et de payer mes factures. »

Mais il peut s'agir de quelque chose de plus profond. Par exemple, je travaillais avec quelqu'un dans l'un des programmes que je dirigeais, et il était vraiment épuisé. Il travaillait dans une entreprise de jus de fruits en tant que vendeur. Et je lui ai demandé: « Qu'est-ce que tu aimais à propos de ce travail quand tu l’as accepté ? » Il a dit : « Je voulais vraiment avoir un impact sur le bien-être et la vitalité des gens. » Cet objectif avait disparu…

PRÉSENTATRICE : Il n’était plus dedans.

JOSSELYN HERMAN SACCIO : …complètement.

PRÉSENTATRICE : Mince, que peut-on faire d'autre ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : La deuxième source est un manqu d'intégrité au travail. La solution est de rétablir votre intégrité. Mais comment fait-on ça ? Vous devez coucher sur papier tout ce que vous n'avez pas fait. Tout ce que vous avez dit que vous feriez mais que vous n'avez pas fait, et faites-en une liste et remédiez à ces choses une par une.

Accomplissez ces choses ou programmez un moment pour les faire.

Quand vous dites « Je le ferai la semaine prochaine », ce n'est pas assez précis. C'est comme lorsque l’on dit « Mangeons ensemble un de ces jours », ça n'arrive jamais et les choses s’accumulent.

Donc, vous programmez un vrai moment pour le faire, ou alors soyez franc et dites « Je ne vais pas le faire. » Et aussitôt que vous ferez cela, vous commencez à restaurer votre énergie et votre vitalité au travail. Et ce sont des choses concrètes, pas dans votre tête. Donc, vous passez d’un mode où vous essayez de rattraper votre retard à un mode où vous avez la possibilité de créer quelque chose au travail.

PRÉSENTATRICE : Ça me plaît. Est-ce que l’on pourrait parler de la troisième chose rapidement ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Oui, la troisième chose est d'examiner ce dont on se plaint, car si vous entrez dans un mode où vous vous plaignez en permanence, vous allez vous épuiser très rapidement. Donc, transformez vos plaintes en demandes. Plutôt que de dire « Oh, je ne gagne pas assez d'argent », demandez une augmentation. Quelqu'un
pourra alors dire « oui » ou « non » ou faire une contre-proposition. Je sais, cela semble simple, mais nous ne sommes pas très doués pour demander les choses.

PRÉSENTATRICE : Mon patron est à l’étage. Vous pouvez venir avec moi ?

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Elle a besoin d'une augmentation. D'accord, est-ce que vous pourriez avoir une conversation à ce sujet ? [RIRES]

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Mais, ne le dites pas seulement dans votre tête ou juste en bavardant avec des collègues. Parlez de cela avec quelqu'un qui peut faire une différence…

PRÉSENTATRICE : J'adore ça.

JOSSELYN HERMAN SACCIO : …et qui peut réellement faire bouger les choses.

PRÉSENTATRICE : Passez à l’action.

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Oui.

PRÉSENTATRICE : Excellentes recommandations. Très bien, nous allons mettre tout ça en pratique. Merci beaucoup.

JOSSELYN HERMAN SACCIO : Tout le plaisir est pour moi. Merci de m'avoir reçue.

PRÉSENTATRICE : Merci.

Pedal For Joy

« Pedal for Joy – Relive the joy of Cycling » est le projet de Sanket Subhedar lancé en août 2014 dans le cadre du Programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum. Subhedar a entrepris ce projet dans le but de promouvoir le cyclisme en organisant des rassemblements à vélo à l’occasion de différents événements.

Le premier événement de « Pedal for Joy » s’appelait « Eco Friendly Diwali ». Au lieu de faire péter des pétards pour le festival, comme le veut la tradition, Sanket a pensé qu’il pourrait être agréable de circuler à vélo pour rendre visite à des amis et à de la famille. Quand il était enfant et qu’il parcourait les longues rues de la ville à vélo, Sanket ressentait une joie et un bonheur immenses. Il souhaitait partager cette expérience avec tout le monde et c’est ainsi qu’est né le nom du projet. En outre, il faisait beaucoup de vélo étant enfant, mais au fil du temps, ce mode de transport s’est effacé de sa vie et il voulait donc réintroduire le vélo dans la vie des gens, ce qui explique le slogan du projet « Revivez la joie du cyclisme » (« Relive the joy of cycling »). Initialement, seuls ses amis et sa famille ont participé au rassemblement, mais au fil du temps, des personnes de tous âges et en provenance de différentes parties de Mumbai se sont jointes. Il a maintenant plus de 100 amis cyclistes qui l’ont rejoint dans le cadre de ce projet Landmark.

Au cours de la première édition, de nombreuses personnes ont mis ses idées en doute. Les gens ont fini, non seulement par s’inscrire, mais aussi par apprécier cette façon novatrice de célébrer Diwali. « Pedal for Joy » a organisé 6 promenades à vélo jusqu’à présent :

– Les promenades « Eco Friendly » le premier jour de Diwali. Ils se réunissent pour faire du vélo au lieu de faire péter des pétards.

– « Pedal for Peace », organisé pour le 6ème anniversaire des attentats terroristes de Mumbai du 26 novembre. Ils ont visité les lieux des attaques et ont rendu hommage aux vies perdues, avec le slogan « Unis contre le terrorisme ».

– « Pedal for the nation, Freedom Ride 2015 », pour célébrer le 69e Jour de l’Indépendance en visitant des lieux ayant eu une importance historique dans la lutte pour la liberté. Cela comprenait une longue balade de nuit.

– « Ganesh darshan on cycles » : ils sont allé visiter en vélo les tehsils de Ganesh et ont répandu un message pour un monde sans pollution.

– « Cup of Smile » , où des bénévoles de « Pedal for Joy » ont distribué du thé aux policiers en poste le soir du réveillon du nouvel an.

Pedal for Joy a fait l’objet de plusieurs articles dans les principauxjournaux comme DNA, Loksatta, Maharashra Times, ainsi que sur des chaînes de de télévision locales.

L’équipe de « Pedal for Joy » a plusieurs objectifs pour l’avenir :

– Tourisme à vélo : organiser des balades à vélo pour visiter les lieux touristiques de la ville de manière originale.

– Campagne de dons de vélos : les vélos peuvent être donnés aux personnes dans le besoin.

– Vélo pour tous : aider les personnes à faire du vélo dans toute la ville.

– Stations de location de vélos : créer différentes stations dans différentes parties de la ville.

– Ateliers d’apprentissage du vélo : apprendre à faire du vélo en 10 jours.

– Balades à vélo lors d’événements étudiants/scolaires : faire du vélo dans le cadre de différents festivals pour sensibiliser à l’importance du cyclisme.

– Création de la marque « Pedal for Joy » au niveau international.

Pour finir, Sanket a mentionné que Landmark Forum l’avait beaucoup aidé dans sa vie et pour son projet. Il a redécouvert sa passion pour le cyclisme, et cela lui a ouvert de nouvelles perspectives de développement. Pour plus d’informations, suivez Pedal for Joy sur Facebook.

I am Pretty Powerful » invite des coiffeurs à lutter contre la violence domestique

Le projet de Monica Clark dans le cadre du Programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum à Washington DC, invite des coiffeurs à offrir des relooking gratuits à plus de 100 femmes en moins de 100 jours dans le but d'aider les personnes victimes de violences domestiques.

Pour en savoir plus, regardez la vidéo ci-dessous et visitez le site de crowdfunding de I Am Pretty Powerful.