Traitement Précoce de la Cardiopathie Congénitale

Par Asmita Kothari

Le Dr Swapneel Karne, un chirurgien cardiothoracique, a rencontré quelques enfants gravement malades qu’il ne pouvait pas opérer en raison d'un diagnostic tardif alors qu'il poursuivait sa formation en chirurgie cardiaque en Inde. S'il les avait vus à un stade précoce de la maladie, il aurait pu les guérir complètement, ce qui leur aurait permis de mener une vie normale. Le Dr Swapneel a également remarqué que, outre le sujet de la sensibilisation à la santé, les contraintes financières ont joué un rôle essentiel dans l'arrivée tardive de ces patients. Il pourrait faire une réelle différence dans la vie et la survie de ces enfants s'il pouvait intervenir plus tôt.

« J'ai rêvé de traiter ces enfants souffrant d'une cardiopathie congénitale en étant rémunéré à la hauteur de ce que leurs parents pouvaient se permettre de payer ou même gratuitement lorsque cela s'avère nécessaire », explique le Dr Karne.

Il y a environ trois ans, à ses débuts, il avait visité le projet Lok Biradari à Hemalkasa, dirigé par le docteur Prakash Amte et sa famille. Cela a commencé à très petite échelle, mais chaque année il traitait quelques enfants malades gratuitement à l'hôpital Deenanath Mangeshkar dans la ville de Pune, en Inde.

Après avoir participé au programme d’Expression de Soi et de Leadership de Landmark Forum, le Dr Swapneel a eu envie de passer à la vitesse supérieure, car il souhaitait que tous les enfants puissent être traités sans que l’argent soit un problème. Il traite maintenant environ 8 à 10 enfants chaque mois gratuitement. Il souhaite faire grandir ce projet sans l’aide de personne afin que tous ces cœurs atteints de cardiopathie congénitales continuent de battre.

Advertisements